Gratin dauphinois vegan

Ami.e.s gourmand.e.s, bonjour !

De tous les aliments que je connaisse, la pomme de terre reste à mes yeux le plus versatile. À l’eau, au four, à l’huile, entière, en cubes, en frites, en purée ou en gratin, la pomme de terre a de quoi nous surprendre tout au long de l’année.

Nourrissante, riche en glucides, vitamines B et C, potassium, fer et magnésium, elle est cultivée depuis 8000 ans et constitue, encore de nos jours, l’un des aliments de base de l’humanité. C’est d’ailleurs l’aliment non céréalier le plus consommé au monde.

C’est sous forme de gratin que je vous propose de la déguster aujourd’hui ! Les pommes de terre sont taillées en fines tranches et accompagnées d’une sauce fromagère sans lactose, sans gluten, mais riche en saveurs. Techniquement plus proche d’un gratin de pommes de terre vegan que d’un gratin dauphinois vegan, ce plat, qui cuit près d’une heure au four, n’en est pas moins délicieux et réconfortant.

Cette recette m’a été fortement inspirée par les « Vegan scalloped potatoes » de Shine with plants. Retrouvez sa recette ici.

Découvrez plus bas cette recette économique qui trouvera sa place sur la table familiale !

GRATIN DAUPHINOIS VEGAN

(sans gluten, sans huile)

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 10 pommes de terre de taille moyenne
  • 1 oignon rouge
  • 1 cs de bouillon de légumes en poudre *
  • 420 ml de lait de coco (non allégé)
  • 7 cs de vin blanc vegan OU de jus de choucroute **
  • 2 cs de levure maltée (l’omettre pour une version sans gluten)
  • 2 cs bombées de fécule de maïs
  • 3 gousses d’ail
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 pincée de noix de muscade
  • Sel, poivre
  1. Lavez et épluchez vos pommes de terre. À l’aide d’une mandoline ou d’un couteau, coupez-les en fines tranches. Réservez.
  2. Épluchez et émincez l’oignon rouge. Dans une casserole à feu moyen, versez 1 cs de lait de coco. Faites-y cuire l’oignon en remuant de temps en temps.
  3. Pendant ce temps, mélangez au fouet le lait de coco, le bouillon de légumes, le vin blanc ou jus de choucroute, la levure maltée, la fécule de maïs, le curcuma, la noix de muscade et les gousses d’ail pressées. Salez, poivrez. Si des grumeaux persistent, mixez quelques secondes au mixeur plongeant.
  4. Préchauffez le four à 200°C.
  5. Versez la sauce fromagère dans la casserole. Toujours sur feu moyen, mélangez constamment à l’aide d’une cuillère en bois ou du fouet, en formant des « 8 ».
  6. Lorsque la sauce s’épaissit, coupez le feu.
  7. Dans un grand plat à gratin ou une cocotte en fonte, placez vos pommes de terre. Pas besoin de faire une jolie rosace. Versez la sauce fromagère dessus.
  8. Couvrez le plat de film aluminium ou fermez la cocotte à l’aide de son couvercle, et enfournez pour 30 min.
  9. Au bout de 30 min, découvrez le gratin. Enfournez à 210°C pour 20 min supplémentaires.
  10. Dégustez ce gratin encore chaud, accompagné d’un salade verte vinaigrée. Bon appétit !

* Vous pouvez également utiliser un cube de bouillon de légumes émietté.

** Si vous pensiez que tous les vins étaient vegan, détrompez-vous. Lors de leur fabrication, ils peuvent être filtrés au blanc d’œuf (l’albumine), à la vessie natatoire de poisson, à la caséine (principale protéine du lait), ou encore à la gélatine. Il est donc essentiel d’acheter les vins estampillés « vegan ». Le jus de choucroute se trouve facilement sous forme de petite bouteille en magasins bio.

Mon contenu te plaît ? N’hésite pas à me laisser un commentaire ci-dessous ! Je suis toujours heureuse d’avoir vos retours.

Retrouve-moi sur InstagramFacebook, ou inscris-toi à ma Newsletter !

8 Comments

  1. Leslie

    Ohlalalala Andréa, il a l’air merveilleux ton gratin ! Tellement crémeux ! Je l’ai enregistré parmi mes milliards de recettes que je veux tester, ahahah. La période de confinement est un bon moment pour tester de nouvelles recettes, je crois. Merci pour ce partage ! Encore une recette économique et sans cruauté ! <3

  2. Milounette

    Je ne suis pas une grande consommatrice de pommes de terre, car elles ont tendance à provoquer chez moi des crises d’hypoglycémie… Mais je suis sûre que ta recette marche aussi avec des patates douces (en ajustant le temps de cuisson). Super l’astuce de remplacer le vin blanc par du jus de choucroute (j’avais découvert ça en Allemagne, et, je me suis toujours demandée à quoi ça pouvait bien servir, parce que à boire, c’est franchement pas bon :)!). Bises et belle semaine.

Laisser un commentaire